Siobhan Stagg: ‘Enfin, je suis ici’